Lamahuana - Les aventures d'Elise et Hugues en Equateur

Lamahuana - Les aventures d'Elise et Hugues en Equateur

12 – Les français de l'étranger, un réseau précieux – épisode 3

L'ambassade et le consulat

 

Alors là on va pas forcément vous faire rêver en vous parlant institutions, mais ça nous paraissait important de parler concrètement de ces petits bouts de République française qui nous accompagnent même à l'autre bout du monde.

Alors quelques précisions tout de même pour mettre au clair qui sont nos interlocuteurs officiels:

 

  • L'ambassade ne possède qu'un seul lieu fixe par pays, généralement dans la capitale. Si la représentation diplomatique est sa mission première, elle peut aussi, selon les pays, gérer des missions de coordination humanitaires, culturelles ou sociales, via des services spécifiques. L'ambassadeur change généralement tous les 3 ans, en ce moment il s'appelle Jean Baptiste Chauvin. Il a une allure discrète et un peu austère mais est sympathique et plutôt attentif.

 

  • La section consulaire a une mission d'administration publique, devant assurer le lien entre la République et les français vivant en Equateur. Si le consulat général se situe généralement dans la capitale, parfois avec l'ambassade, les consulats honoraires se répartissent au gré du nombre de résidents français et leurs lieux de vie dans le pays. En Equateur, il y a deux consulats honoraires à Guayaquil et à Cuenca par exemple. Le consul s'appelle Eric Nadal, à l'allure timide, mais très avenant, sociable et prompt à l'échange.

 

  • Les représentant.e.s consulaires sont élu.e.s tous les 6 ans, au sein des français vivant dans le pays. Elus de proximité, ils vont être consultés au moins deux fois par ans sur tous les sujets d'actualités et vont aussi aussi voter pour l’élection des sénateurs des français de l'étranger. Ici en Equateur ils sont trois : Jerôme Monteillet, Tannya Bricard et Michel Laforge.

 

 

 

 

Vous nous connaissez, les mots patriotes, nations, identité, ne sont pas forcément les plus importants dans notre vocabulaire. Cependant, on vous assure que quand on va à Quito, il y a toujours ce petit sourire inexplicable sur notre visage quand on voit pointer le drapeau Bleu/Blanc/Rouge à l'angle de l'Avenida Patria, juste en face de la Casa Cultura. Ce petit plaisir de pouvoir croiser Martial, le beau gendarme à qui l'on va pouvoir dire « Bonjour » ! (en français dans le texte) en entrant dans ce petit écrin de France. Et malgré le manque d'amabilité du garde équatorien à l'entrée et le fait que l'on doive laisser toutes affaires à l'entrée (au cas où tu voudrais pirater l'ambassade avec ton smartphone...), il y a un petit sentiment de « comme à la maison ».

On traverse le jardin à droite, on entre par une petite porte, et à coup de « bonjour » à droite à gauche, on prend les escaliers pour rejoindre l'un des quelques bureaux de l'ambassade. On croise François-Justin, le jeune stagiaire en costume qui doit gagner 15 fois plus que nous (en même temps c'est pas dur...), et on se fait accueillir par notre amie Thaïs (qui nous loge gratos quand on vient sur Quito), responsable du service coopération, on serait presque des habitués !

Ce jour là, c'était le 29 mars, on était allé en catastrophe se renseigner pour s'inscrire sur les listes électorales en prévision des élections européennes.

 

Et justement, ce fameux samedi 25 mai, ce fut l'occasion d'aller voter directement à Quito, on allait pas louper ça. Hugues, en souvenir des soirées électorales de sa jeunesse dans les bureaux de vote chaumontois (merci papa!), a tout de suite voulu s'inscrire au dépouillement, au grand plaisir du consul qui avoue généralement qu'il manque du monde et que les volontaires sont les bienvenus.

Autant vous dire qu'un bureau de vote à l'ambassade de Quito, c'est finalement comme partout en France. Il y a celles et ceux qui prennent ça très au sérieux,d'autres qui font des petites blagues pour détendre l'atmosphère et puis aussi d'autres qui se retrouvent là un peu par hasard alors qu'ils avaient plutôt prévu de se retrouver avec des copains pour boire un coup ce soir, mais comme le copain c'est le président du bureau de vote, bah ils ont pas eu le choix.. Ce qui a surtout été chouette, c'est le buffet pâtisserie/viennoiseries : Mille feuilles, tartelettes, pains aux raisins et j'en passe ! Le rêve gustatif, trois mois qu'on avait pas mangé un vrai croissant =)

 

L'actualité du moment, qui nous met en lien avec les conseillers consulaires notamment, c'est le lancement de la campagne de soutien à la loi référendaire visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris. La grande question est la suivante : Si le ministère de l'intérieur est tenu d'organiser la mise en œuvre pratique, le partage d'informations aux citoyens français vivant à l'étranger fait-il partie des missions consulaires ?

On n'y croit pas trop, le gouvernement ne mettra pas tout en œuvre pour mettre en lumière au plus grand nombre l'existence de ce droit constitutionnel, mais bon, on échange là dessus et on verra bien.

 

Il est important de noter que les services coopérations de l'ambassade et du consulat sont aussi nos interlocuteurs privilégiés lorsqu'il y a des appels à projets spécifiques qui pourraient concerner des actions menées par Ahuana dans les communautés. Par exemple, le centre de lama-thérapie est en route pour avoir un petit soutien de deux mille euros de l'ambassade, et la venue d'un groupe de jeunes des apprentis d'Auteuil en 2020 pourraient être soutenu par le consulat à hauteur de Cinq mille euros.

 

Pour le reste, il est évident que ce que l'on attend avec impatience, c'est la fête du 14 Juillet ! L'occasion, parait-il, d'une bonne fiesta entre français, dans la capitale, où tout le monde est invité, avec tout ce qui peut nous rappeler le pays : Pain, vin, fromage, champagne, charcuterie et Patrick Sébastien (non ça c'est pas sûr...)

On vous racontera !

 

Des gros bisous à tout le monde !

 

Et pour celles et ceux qui tiennent à des aéroports publics, soutenez le projet de réferendum d'initiative populaire via ce lien :

 

http://nous-signons.org/



14/06/2019
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres